Projet de loi de finances de l'Italie pour 2021

Gtres
Gtres
25 novembre 2020, Rédaction

En plus de son effet dévastateur sur les populations du monde entier, la pandémie de la COVID-19 a également fait des ravages au sien des économies européennes, avec des fermetures d'entreprises généralisées, une montée en flèche du chômage et une dette croissante dans de nombreux pays.

L'Italie est l'un des pays les plus touchés, à la fois en termes de décès par coronavirus et économiquement en raison de périodes prolongées de confinement. Par conséquent, pour tenter d'amortir les conséquences financières de près de 50 000 décès et de plus d'un million de cas, la loi de finances italienne pour 2021 a été pré-approuvée.

Le projet de texte de la loi de finances italienne 2021 porte la signature du ministère des Finances et se compose de 243 articles, répartis en 21 chapitres pour une dotation d'environ 38 milliards d'euros. Le budget devra être approuvé d'ici la fin de l'année, et le chiffre de 38 milliards de ce « maxi budget » est susceptible d'augmenter au fur et à mesure que le plan sera révisé dans les semaines à venir. Jetons un coup d'œil à certains des éléments clés du projet de loi de finances en Italie pour 2021.

Dépenses supplémentaires pour la santé

D'abord et avant tout, 400 millions d'euros du budget seront alloués à l'achat de vaccins et de médicaments pour traiter les patients COVID, tandis qu'environ 70 millions d'euros iront à l'achat de tests rapides pour la population.

Mesures de soutien aux entreprises en difficulté

Un autre point clé du budget 2021 en Italie est l'aide aux entreprises durement touchées par la crise et la lutte pour sauver des milliers d'emplois. 5,3 milliards d'euros seront alloués pour financer le chômage partiel et l'interdiction de licenciement sera prolongée de deux mois, mesure qui devait prendre fin en janvier. Les licenciements seront donc bloqués jusqu'au 31 mars 2021 quel que soit le nombre d'employés dans l'entreprise.

Extension des bonus pour la maison

Un élément important de la loi de finances 2021 sera l'extension du bonus maison, de l'extension du bonus façade au bonus rénovation, en passant par l'écobonus, le bonus mobile, le bonus sismique et le bonus vert. Il n'y a actuellement aucune nouvelle concernant l'écobonus à 110% qui pourrait être prolongé jusqu'en 2024.

Locations à court terme

Une autre section du document est consacrée aux locations à court terme. La possibilité d'utiliser d'utiliser un taux d'imposition forfaitaire de 21 % est envisagée pour ceux qui ne louent pas plus de quatre appartements par année fiscale, avec la même limite pour les agents immobiliers et les sites Web.

Chèque unique et prime bébé en 2021

Une mesure que l'on appelle le « chèque unique » fera ses débuts en 2021 avec 3 milliards d'euros supplémentaires en 2021 et 5,5 milliards à partir de 2022. En 2021, le bonus bébé restera également en vigueur pour tous les enfants nés ou adoptés du 1er janvier au 31 décembre 2021, tandis que les familles bénéficieront également d'une prolongation du congé de paternité de 7 jours.

Réforme fiscale

Afin de mettre en œuvre la réforme fiscale, un fonds sera mis en place avec un budget de 2,5 milliards d'euros pour l'année 2022 et de 1,5 million d'euros à partir de 2023.

Les pensions

En ce qui concerne le chapitre des retraites, la loi de finances 2021 prévoit une prolongation d'un an de l'avance de pension APE Sociale, avec une extension du nombre de salariés. L'extension de « l'option femmes » est également prévue, une mesure qui couvre l'accès anticipé à la retraite pour les femmes avec le calcul de la pension de retraite dans le cadre d'un système de cotisations complètes.

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista